Les emballages en verre sont recyclables à l’infini. Leur composition est simple à la différence des verres « plats » (vitrage destinés à l’habitation ou à l’automobile) dont la composition complexe rend leur recyclage impossible. Il faut distinguer également les verres culinaires (verres et plats transparents) qui ont une température de fonte supérieure au verre des emballages. Leur présence perturbe la fabrication des nouveaux emballages.

 

1 Les principales étapes de fabrication

 
Les emballages en verre collectés

 

 

Une fois collectés, les emballages en verre (bouteilles, pots et bocaux) sont déposés sur une aire de stockage au centre de tri de Saint Ouen l’Aumône où ils ne font que transiter. Ils sont ensuite emmenés à une usine de fabrication d’emballages en verre, Saint –Gobain Emballage située dans le département de la Seine Maritime. Sur site, le verre subit les transformations nécessaires pour la fabrication de nouveaux emballages.

 
Le calcin

Après le retrait des impuretés (bouchons, papiers), le verre est transformé en calcin calibré à la demande des verriers pour la fabrication d’emballage.

 
La fabrication de nouvelles bouteilles

Le calcin est fondu à plus de 1 500°C puis moulé pour fabriquer de nouvelles bouteilles en verre.

 

2. Bilan de la collecte et du recyclage des emballages en verre sur le territoire du Syndicat Tri-Action

3 180 tonnes
de bouteilles,
pots, bocaux en verre
C’est l’équivalent de
6 millions de nouvelles bouteilles fabriquées

1 tonne de verre recyclé évite l’émission de 500 kg de CO2