Pailler

Il suffit d’étaler pelouse, feuilles mortes, brindilles aux pieds de vos massifs, potager et arbres. Ces différents paillages vont protéger votre sol contre les herbes indésirables et l’érosion, retenir l’humidité et vont nourrir les habitants du sol comme les vers de terre : vos plantes n’en seront que plus belles !

Le paillage est complémentaire au compostage : en effet il n’est pas toujours possible de composter de grands volumes de déchets verts.

Quelques conseils

  • Désherber, aérer avec une fourche (sur 20-30 cm de profondeur) sans retourner, puis niveler, pailler sur  au moins 2-3 cm d’épaisseur. Arroser si la terre n’est pas humide.
  • Alterner les paillages (tontes, feuilles mortes, broyat/brindilles) en suivant les saisons, permet d’apporter différents apports aux plantes et évite des déséquilibres.
  • On peut décaisser pour éviter que le paillage s’envole.
  • La pelouse et les feuilles mortes sont les meilleurs paillages. Dans la nature, ils représentent la principale source d’humus des sols (forestiers, prairies).  Pailler avec les feuilles mortes  et la pelouse correspond donc à ce qu’on observe dans la nature.
    Le broyat de branches peut servir à pailler mais il ne faut pas en utiliser systématiquement car il peut provoquer des déséquilibres dans le sol.

Parole d’élu
« Couvrir le sol du potager ? Herbes fraîches/sèches ou copeaux de bois seront un paillage idéal. Bénéfices? Conserver l’humidité et les insectes, faire vivre le sol ou limiter l’émergence des herbes folles »

Antoine WALTER, Conseiller syndical, Conseiller municipal délégué de la ville de Beauchamp