Réduire nos déchets

 

Les 3 R – réduisons, réparons et réutilisons

Retrouvez sur cette page les bons réflexes et les bons gestes à adopter pour devenir un pro des 3R !

L’enjeu et avenir

Le réemploi

Bornes textiles

Le blog des 3R

Réduisons nos déchets

La production de déchets a doublé en 40 ans ! A partir des années 1960, l’évolution démographique et le progrès technologique modifient le mode de vie des français et engendre une consommation nouvelle avec pour conséquence une progression très nette de la production des déchets ménagers.
Une personne résidant sur le territoire du Syndicat Tri-Action jette en moyenne 340 kg d’ordures ménagères dans les bacs à couvercle grenat, jaune et vert 535 Kg si on ajoute les déchets verts, encombrants et les déchets déposés en déchèterie.

La prévention des déchets c’est donc la mise en place d’actions pour réduire la quantité de déchets ainsi que de réduire la nocivité de déchets.

Réduire l’impact sur l’environnement

Moins de déchets permet d’éco­nomiser les ressources naturelles, de consommer moins d’énergie et de diminuer les impacts de la pollution issue du traitement des déchets.

Maîtrise des coûts

Financer des actions de pré­vention des déchets à l’aide de subventions mais aussi en fonds propres aujourd’hui, c’est participer à la maîtrise des coûts pour l’avenir.

L’élimination des déchets résiduels coûte 200 € la tonne. Installer 40 bornes textiles supplémentaires pourrait réduire le tonnage de 180 tonnes soit une économie de 36 000 €/an. Réduire le gaspillage alimentaire et composter les biodéchets dans les établis­sements scolaires permettrait de réduire de 300 tonnes soit une économie de 60 000 €/an.

Aspects réglementaires

Aujourd’hui, la réglementation prévoit que les collectivités en charge de la collecte et du trai­tement des déchets poursuivent leur politique de prévention des déchets. L’objectif national de réduction des déchets est fixé à -10% en 2020 (par rapport à 2010) et concerne tous les déchets ménagers : déchets résiduels, emballages, verre, déchets verts, encombrants et apports en déchèterie (hors gravats).

Principales lois/décrets :

  • Loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010
  • Décret d’application n°2015-662 du 10 juin 2015
  • La loi « transition énergétique pour la croissance verte », du 17 août 2015
Une politique dynamique et transversale

La prévention des déchets n’est pas uniquement une politique pour la ré­duction des déchets, elle est transversale à d’autres politiques publiques et permet de dynamiser son territoire en mobilisant dif­férents acteurs et services autour d’un ou plusieurs projets. Elle permet notamment le développement économique (ex : création d’emploi dans le réemploi) et la création de lien social (ex : compostage en pied d’im­meubles). Par exemple, le travail du Syndicat avec Vélo Services a permis de pérenniser un poste.

Tri-Action est engagé dans la réduction des déchets

 

De 2011 à 2015, le Syndicat Tri-Action s’est engagé dans un Programme Local de Prévention des déchets (PLP). En 5 ans d’actions, la réduction des ordures ménagères assimilées (déchets résiduels,  emballages et verre) atteint l’objectif des -7% permettant de toucher l’ensemble des subventions prévues dans l’accord-cadre signé avec l’ADEME.

Le PLP a permis de sensibiliser les habitants et mettre en place des projets en partenariat avec les acteurs du territoire sur les différentes thématiques du programme : compostage, stop pub, gaspillage alimentaire, réemploi et réparation notamment. Depuis 2016, Tri-Action poursuit ses actions de sensibilisation à la prévention des dé­chets et souhaite les inscrire dans un nouveau programme d’actions.

Comme alternative, vous pouvez donner vos autres objets sur www.donnons-org, vous ferez des heureux !

Local réemploi

Depuis plusieurs années déjà, Tri-Action noue des partenariats avec des associations implantées dans le Val d’Oise et qui collectent puis valorisent les objets que vous déposez dans le local réemploi de la déchèterie de Bessancourt. Aujourd’hui, ce sont pas moins de 5 associations qui viennent récupérer vos dons :  Vélo services, l’association Awa Bâ implantée à Taverny, la Société Saint-Vincent-de-Paul à Beauchamp et le Secours Populaire Français (Fédération du Val-d’Oise située à Saint-Ouen l’Aumône) .

Le local se situe à la déchèterie du Syndicat Tri-Action, Zone Industrielle, rue de Pierrelaye, 95550 Bessancourt, accessible aux habitants des communes du Syndicat : Auvers-sur-Oise, Bessancourt, Beauchamp, Frépillon, Herblay, Méry-sur-Oise, Pierrelaye, Saint-Leu-la-Forêt, Taverny et vous devez être en possession d’un badge.

Liste des objets que vous pouvez déposer :
• Vélos
• Vaisselle et objets de décoration
• Livres, CD, DVD et vinyles
• Jeux et jouets
• Petit mobilier
• Électroménager en fonctionnement
• Puériculture (biberons, stérilisateurs, …)
• Matériel médical (chaise roulante, béquilles…)

Je suis pour faire marcher le commerce mais contre le gâchis. C’est pourquoi, je préfère aujourd’hui apporter mon vieil appareil de lavage haute pression au local de 2de vie du Syndicat qui peut encore servir à quelqu’un d’autre au lieu de le jeter. 

Elie SANTI

Conseiller syndical, Conseiller municipal délégué, Ville de Taverny

Les bornes textiles

Une personne jette en moyenne 11 kg/an de déchets textiles, de linge et de chaussures aux ordures résiduelles. En volume, ça représente l’équivalent de 3 machines bien remplies!

Vous ne savez pas quoi faire des vêtements du petit dernier, de la parure de lit ®Disney qui a tant servi ou des baskets abîmées de votre ado?

 

On vous explique où et comment donner vos vêtements, linge de maison et chaussures pour leur donner une seconde vie!

Tous vos textiles d’habillement, votre linge de maison et vos chaussures (oui, oui, tous!) peuvent être déposés dans des bornes textiles, quelque soit leur état, comme neufs ou abîmés. Pour qu’ils soient traités, il faut respecter quelques consignes simplissimes:

Pour qu’ils soient traités, il faut respecter quelques consignes simplissimes:

Pour savoir où trouver ces points d’apport volontaire, pas besoin de sillonner votre ville en voiture! Rendez-vous simplement sur cette page, qui vous permet de visualiser très rapidement sur une carte leur emplacement près de chez vous! Et si vous passez par Bessancourt, souvenez-vous qu’il y en a plusieurs à la déchèterie!

Voilà, vous avez trié vos textiles et vos chaussures! Mais concrètement, que deviennent-ils?

Donner une seconde vie à mes textiles est une action qui me tient particulièrement à cœur ! Lorsqu’ils sont en bon état, ils sont proposés à des personnes dans le besoin et s’ils sont abimés, ils se transforment en chiffons d’essuyage ou en ressource pour la fabrication d’isolant

Annie Teilland

- Conseillère syndicale, Conseillère municipale , Saint-Leu-la-Forêt.

Le Compostage

Les déchets de jardin et de cuisine sont des ressources, Valorisez-les !

Le blog des 3R

Des cadeaux engagés pour moins de déchets

Des cadeaux engagés pour moins de déchets

Savez-vous qu’il est possible d’opter pour des présents dans une version plus éco-responsable et meilleure pour le budget ? Le blog des 3 R fait le tour des principales options pour faire rimer cadeaux et écolo !

Le match : sapin artificiel ou naturel ?

Le match : sapin artificiel ou naturel ?

Si 80 % des français adoptent la solution du sapin naturel, chaque année, un débat fait rage entre eux et les partisans de l’artificiel : ces derniers avancent que l’option plastique serait plus économique, plus écologique aussi car elle éviterait de racheter chaque année un arbre et de produire des déchets verts.
Alors, vaut-il mieux choisir un sapin artificiel ou naturel ? On fait le point.

Noël: faire rimer décoration et modération !

Noël: faire rimer décoration et modération !

Début décembre est arrivé et sonne le top départ pour commencer à décorer son intérieur ! Noël, c’est la magie bien-sûr, mais c’est aussi la surconsommation. Difficile d’y échapper, même en matière de décoration, tant les magasins regorgent de merveilles à...

Pourquoi réduire nos déchets ?

La production de déchets a doublé en 40 ans ! A partir des années 1960, l’évolution démographique et le progrès technologique modifient le mode de vie des français et engendre une consommation nouvelle avec pour conséquence une progression très nette de la production des déchets ménagers.
Une personne résidant sur le territoire du Syndicat Tri-Action jette en moyenne 340 kg d’ordures ménagères dans les bacs à couvercle grenat, jaune et vert 535 Kg si on ajoute les déchets verts, encombrants et les déchets déposés en déchèterie.

La prévention des déchets c’est donc la mise en place d’actions pour réduire la quantité de déchets ainsi que de réduire la nocivité de déchets.

Réduire l’impact sur l’environnement

Moins de déchets permet d’éco­nomiser les ressources naturelles, de consommer moins d’énergie et de diminuer les impacts de la pollution issue du traitement des déchets.

Maîtrise des coûts

Financer des actions de pré­vention des déchets à l’aide de subventions mais aussi en fonds propres aujourd’hui, c’est participer à la maîtrise des coûts pour l’avenir.

L’élimination des déchets résiduels coûte 200 € la tonne. Installer 40 bornes textiles supplémentaires pourrait réduire le tonnage de 180 tonnes soit une économie de 36 000 €/an. Réduire le gaspillage alimentaire et composter les biodéchets dans les établis­sements scolaires permettrait de réduire de 300 tonnes soit une économie de 60 000 €/an.

Aspects réglementaires

Aujourd’hui, la réglementation prévoit que les collectivités en charge de la collecte et du trai­tement des déchets poursuivent leur politique de prévention des déchets. L’objectif national de réduction des déchets est fixé à -10% en 2020 (par rapport à 2010) et concerne tous les déchets ménagers : déchets résiduels, emballages, verre, déchets verts, encombrants et apports en déchèterie (hors gravats)

Une politique dynamique et transversale

La prévention des déchets n’est pas uniquement une politique pour la ré­duction des déchets, elle est transversale à d’autres politiques publiques et permet de dynamiser son territoire en mobilisant dif­férents acteurs et services autour d’un ou plusieurs projets. Elle permet notamment le développement économique (ex : création d’emploi dans le réemploi) et la création de lien social (ex : compostage en pied d’im­meubles). Par exemple, le travail du Syndicat avec Vélo Services a permis de pérenniser un poste.

Tri-Action est engagé dans la réduction des déchets

De 2011 à 2015, le Syndicat Tri-Action s’est engagé dans un Programme Local de Prévention des déchets (PLP). En 5 ans d’actions, la réduction des ordures ménagères assimilées (déchets résiduels,  emballages et verre) atteint l’objectif des -7% permettant de toucher l’ensemble des subventions prévues dans l’accord-cadre signé avec l’ADEME.

Le PLP a permis de sensibiliser les habitants et mettre en place des projets en partenariat avec les acteurs du territoire sur les différentes thématiques du programme : compostage, stop pub, gaspillage alimentaire, réemploi et réparation notamment. Depuis 2016, Tri-Action poursuit ses actions de sensibilisation à la prévention des dé­chets et souhaite les inscrire dans un nouveau programme d’actions.